Comment mon assurance auto calcule t-elle mon bonus malus ?

Comment mon assurance auto calcule t-elle mon bonus malus ?

Tous les propriétaires d’une voiture ont pour obligation d’assurer leur véhicule en optant au moins pour une garantie responsabilité civile.

En général, les automobilistes ajoutent d’autres protections pour obtenir une prise en charge de leur compagnie d’assurance lors d’un sinistre comme un vol, un bris de glace ou un incendie.

Le montant de la prime d’assurance associée au contrat évolue chaque année selon le principe de bonus-malus, qui récompense les bons conducteurs et pénalise ceux qui sont à l’origine d’un accident responsable.

Principe de fonctionnement du bonus-malus d’une assurance auto

Le bonus-malus est le mot utilisé communément pour désigner le coefficient de réduction de majoration (CRM), qui est l’outil exploité par les assureurs pour faire évoluer le tarif de la prime d’assurance.

Comment abaisser son CRM pour gagner du bonus ?

Le but de tous les automobilistes est d’obtenir un CRM le plus faible possible pour diminuer leur cotisation annuelle d’assurance auto.

Le coefficient de réduction de majoration par défaut est de 1.

Chaque année, l’assureur examine si son client a déclaré des sinistres mettant en jeu sa responsabilité au cours des douze derniers mois.

Chaque année passée au volant sans commettre un accident responsable diminue le CRM de 5 %, ce qui crée du bonus.

Après 13 ans de bonne conduite, l’automobiliste est récompensé par un bonus de 0,50 qui est le minimum atteignable et représente le meilleur tarif possible pour une assurance.

Comment obtient-on du malus ?

Lorsqu’un assuré est entièrement responsable d’un accident de la circulation, son CRM est majoré de 25 %.

Si la responsabilité est partagée avec un autre conducteur, l’augmentation appliquée est de 12,5 %.

Au cas où le CRM dépasse 1, on parle de malus.

Le malus maximum atteignable est de 3,50.

Pour ne pas pénaliser leurs clients trop longtemps, les assureurs permettent la « descente rapide », qui ramène automatiquement le bonus-malus à 1 après deux années de conduite sans sinistre responsable.

En complément du système de bonus-malus, une surprime peut être appliquée pour les jeunes conducteurs ou les automobilistes non assurés pendant plus de trois ans.

Dans le cas général, la surprime est appliquée pendant 3 ans à raison de 100 % la première année, 50 % la deuxième et 25 % la troisième.

Les jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée ont une surprime réduite de moitié.

Mon bonus-malus est-il conservé si je change d’assurance ?

Toutes les compagnies d’assurance appliquent les mêmes règles pour déterminer le bonus-malus de leurs assurés.

Lorsqu’un automobiliste souhaite changer d’assurance, il doit demander à son ancien assureur son relevé d’informations, qui indique la valeur du bonus-malus accumulé.

Le nouvel assureur établira alors son devis en fonction de ce document, l’automobiliste ne perd donc pas le bénéfice de ses années de bonne conduite en cas de changement d’assurance.

Articles du même auteur